Pluckley : le village au 13 fantômes :

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Pluckley : le village au 13 fantômes :

Message par The-Darkangel le Dim 15 Juil - 15:05

Eh oui ! un seul et même village peut abriter plus de 12 fantômes !!! La preuve vivante : Pluckley !!!
Dès l'entrée du village, sur une route nommée Maltman's Hill , se promène tranquillement le fantôme d'une voiture tirée par 4 chevaux. Chaque nuit sans lune on entend le martèlement des sabots tout au long de la route, sans que personne ne le voye jamais. Un peu plus loin avant l'entrée du village, se trouve un rond point nommé " le rond point de la peur", autrefois, il y avait un grand chêne creux au pied duquel un bandit de grand chemin fut tué.
Ce bandit terrorisé les village voisins, et un jour, au pied du chêne une épée le traversa dans une embuscade, un soir d'hiver. Depuis cette nuit son spectre apparait et hante le milieu du rond-point.

A l'entrée du village se trouve un pont délabré, sur lequel apparait les jours et nuits brumeuses le fantôme d'une vieille bohémienne. Cette femme fut brûlée vive au siècle dernier dans des circonstances mystérieuses, et depuis, elle vient hanter cet endroit.

Sur la route on découvre un vieux moulin en ruine, où apparait le fantôme d'un meunier chaque fois que l'orage va éclater,il mourut foudrayé alors qu'il montait le blé dans son moulin.

Le village est bordé à l'ouest par un petit bois appelé "le petit bois du pendu". Ce bois est hantée par le fantôme d'un instituteur qui s'y pendit pendant la Seconde Guerre Mondiale. En fait cet homme était un espion allemand, qui au mieux de se rendre, se suicida.

Plus loin dans dans le bois, vous arriverez sur le domaine de Park Wood, la plus grande forêt de la région avec des cerfs et des sangliers, mais aussi par le spectre du colonel Sanders. Ce fier soldat du dix-huitième siècle attrapa une mauvaise fièvre lors d''un voyages aux Indes, et lors d'une bouffée délirante, il enfourcha son cheval, se rua dans la forêt et disparut à jamais. De temps en temps, lorsque les chasseurs s'enfoncent trop loin dans la forêt, ils se retrouvent en face du colonel qui les poursuit en hurlant.

Non loin de la gare, se trouve un gisement d'argile et une maçonnerie. Ils sont tout les 2 abandonnées depuis le début du dix-neuvième siècle, l'ambiance qui y si dégage est des plus macabres. La légende dit qu'un mur de stock d'argiles s'est effondré sur un groupe d'ouvriers pendant leur pause. Ils s'en sont tous sortis, a par un, qui, fut oublié par les secours car il était inconscient. Lorsqu'il se réveilla à la nuit tombé, il hurla pour qu'on vienne le libérer mais les ruines du mur s'éffonfrèrent et l'ensevelirent complètement. Depuis son fantôme vient hanter le lieu et chaque nuit, on peut entendre ces tristes hurlements.

L'église de St-Nicolas serait hantée par le fantôme de la belle Lady Dering qui mourut au 12ème siècle, emportée par une maladie rare.
Quand on l'enterra, revêtue d'une robe somptueuse, une rose rouge entre les mains. Elle était soupçonnée de sorcellerie par de nombreux nobles aux alentours, qui faisait appel à ces services en secret. Comme sa mort fut très mystérieuse, certains pensé qu'elle aurait pu êre assassinée et que son fantôme allait hanter la région. Son corps fut placé dans 7 cercueils de plomb emboîtés les uns sur les autres et enfermés dans un grand coffre de chêne que l'on enterra dans la crypte de l'église. Mais malgré ces précautions, un fantômes que l'on surnomme " la dame rouge " se promène régulièrement dans le cimètière de l'église.


Le manoir Dering se situe à l'extrémité est du village et était la résidence de la riche famille Dering, de son vivant, Lady During, cotoyait la dame blanche qui hantait sa demeure. Il s'agissait du fantôme de son arière-arière grande tante, qui venait chaque nuit dans la bibliothéque afin de tourner les pages des livres qu'elle affectionnée tant quand elle était la maîtresse de maison. La famille Dering connaissait son existence, masi ne la craignait pas, car elle ne prêtait jamais attention au vivant.

La grande maison ancienne nommé Rose Court situé au sud du village est hantée par l'esprit de son ancienne propriétaire qui s'empoisonna au 18ème siècle en absorbant des baies vénémeuses en tisane. Elle était dans une grande solitude plongée dans la mort de son mari ce qui l'a poussé à faire ce geste. Son fantôme apparait vers 17h, heure à laquelle elle mourut, et traverse toutes les pièces de sa maison en sanglotant.
Les quelques personnes qui l'ont vu en tremblent encore de frayeur et de désespoir.


On raconte que le fantôme d'un moine-apothicaire hante les nevirons de la maison de Greystone située non loin du manoir de Rose Court.
Ceux qui l'ont observé ont aperçut à ses côtés la Dame de Rose Court. Il semble y avoir un lien lmystérieux entre eux, car la dame de Rose Court s'empoisonna devant une fenêtre d'où, on pouvait voir la maison Greystone. De plus, on raconte, que c'était sûrement l'apothicaire qui lui a fournit ls baies mortelles.


Il y a aussi le gardien du cimetière qui est mort il y a 50 ans.



Rien n'explique une telle profusion de fantôme au sein du même village.

_________________
Niarkniarknéhéhéhéhéhéh !!!!
avatar
The-Darkangel
Admin sadique

Féminin
Nombre de messages : 338
Age : 24
localisation : : quelque part ....
Créature magique ou mythologique préférée : : Vampires, anges noirs
Date d'inscription : 08/12/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://etoiledu30.skyblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum